RENCONTRES du LIEN (21-26 juillet 2018) – Timișoara & Eșelnița (Romania)

Éducation Écologie. Une rencontre choc ?

Union square (Unirii Square) is the main square of the ancient fortress of Timisoara, Romania

 

Inscription

Elle comporte deux volets :
Volet 1  (administratif) :
On s’inscrit administrativement dans son pays :

Allemagne :  melanie@mertes-noesen.eu
Belgique : (GBEN)  wallid@yahoo.com
France : (GFEN) gfen.66@gfen.asso.fr
Luxembourg : (GLEN) melanie@mertes-noesen.eu
Roumanie :  (GROUEN) Sfeir Walid wallid@yahoo.com
Suisse : (GREN)  contact@education-nouvelle.ch
Pour tous les autres pays : adresse de contact du site du  LIEN 

Inscription (word) / Inscription (FR) (pdf)

Volet 2 (financier) :
On transmet dans le même temps l’inscription au trésorier du LIEN pour le calcul des frais : om.neumayer@libertysurf.fr

Confirmation de l’inscription :  Une fois l’inscription enregistrée par la trésorerie, les participants reçoivent une confirmation (en principe vers la fin du mois de juin) qui contient le montant de la participation financière et les coordonnées de paiement.
Le choix qui a été fait est (vu les frais de transport) de réduire le coût pédagogique au minimum mais de laisser à chacun la possibilité d’abonder à une caisse de solidarité.


Mot aux participants des Rencontres du Lien 2018

(logement, adresses, taxis,monnaie, etc)


Grille des activités (état au 11 juillet 2018)

 

 « Grille en chantier au 14 juillet »
La grille définitive sera donnée lundi 16 juillet à 14h »

(ancienne grille ci-dessous)

Grilles des Rencontres (Timisoara & Eselnitsa)

 


Flyer

à télécharger et diffuser

Le flyer le français (recto-verso)

PDF în românește

PDF in italiano

PDF en russe


Les rencontres du LIEN 2018 se préparent…

On nous écrit :

Raymond Millot : Avant qu’il soit trop tard ?  suivi de Éducation émancipatrice : l’espoir devient nécessité !

Ces deux textes importants ont été envoyé avec ce message de l’auteur  (6 mai 2018)

A cette étape, mes conclusions sont nécessairement « définitives : à mon âge (92 ans), l’obstination devient dérisoire.

1/ chaque jour, un nouveau constat, une nouvelle analyse, vient alimenter la perspective d’un avenir dramatique et justifie un profond pessimisme.

2/ « L’optimisme de la volonté » est la seule possibilité d’y « résister ».

3/  Cette résistance existe. L’espoir est encore permis.

  • Les intellectuels et les scientifiques  lancent des « alertes.
  • Les simples citoyens s’efforcent d’adopter des modes de vie qui sont, pas ou peu, en contradiction avec les impératifs les plus évidents.
  • Les militant-e-s s’efforcent d’agir au sein de mouvements, partis, qui prennent au sérieux l’idée de « transition écologique ». Ils peuvent être déçus de voir que la procrastination s’y pratique aussi.
  • Certains s’impliquent dans des associations agissant sur le sujet qui leur importe le plus. La liste est considérable.

Pour ma part j’ai essayé de relier un sujet majeur, l’éducation, à la préoccupation majeure concernant l’avenir de l’humanité. Sans succès. Avant d’abandonner, j’ai essayé de passer le relai, ce qui apparaît difficile.

« Avant qu’il soit trop tard ? »  Bon courage !

Raymond Millot

 

Journal d’un déplacement en Roumanie . Compte rendu du groupe d’organisation des Rencontres. (20 au 23 janvier 2018). Premiers contacts, visite des deux lieux où auront se dérouleront  les Rencontres.   

• Michel Neumayer propose d’écouter Achille Mbembe ici : https://www.youtube.com/watch?v=bP-63ELKqsU qui, à sa manière, parle d’écologie humaine.
Il nous recommande aussi cette exposition (et le site qui nous permet de comprendre « la fabrication des images des mondes tsiganes« . Comme cela peut être le cas d’autres mondes …
• Eugénie Eloy propose  cet Hommage  musical  à  Stephane Hessel et son juste appel à l’indignation :