Rencontres de Malonne du 8 au 14 juillet 2003 (les ateliers)


Mardi 8 juillet (pré-Rencontres)

8.00 – 12.00
Accueil des participants aux pré-Rencontres.
Retrouvailles dans l’émotion et la convivialité

 

15.00 – 19.00
Temps de co-formation à l’analyse réflexive

 

Réflexion et partage : Quels moyens, quels repères nous donner pour conduire des analyses axées sur le thème de ces rencontres ?
Odette et Michel NEUMAYER
 

En soirée : Partage des tâches administratives et d’intendance 
Installation de la librairie

 

20.30 – 23.00
Soirée : Rencontres et convivialité

Mercredi 9 juillet (pré-Rencontres)

9.00 – 12.00
et
14.00 – 16.30

Travail en commun sur les démarches et ateliers proposés.

Chaque animation est travaillée avec un «habitué» de la démarche (créateur, animateur régulier,…) et un «inhabitué» qui sera pris en compagnonnage pour la co-animation. Les participants inscrits aux pré-Rencontres s’adjoindront à ces équipes

Animateurs d’ateliers

17.00 – 19.00
Présentation et explicitation des «Bureaux des Rêves de Formalisation»

Travail sur les moyens de formaliser des savoirs construits ou projets.
Odette et Michel NEUMAYER

En soirée :
Partage des tâches administratives et d’intendance
Préparation de l’accueil des participants aux Rencontres

 

20.30 – 23.00
Soirée : Rencontres et convivialité

 

 

Jeudi 10 juillet

Se rencontrer, partager, confronter.
Le Babel des langues, langages et cultures. Enjeux et défis du «Tous capables!». Et si un pari philosophique exigeant pouvait devenir l’objet d’un travail réel ?
Dès 07.00 :
Accueil des participants

 

09.00
Séance d’ouverture des Rencontres Internationales de l’Éducation Nouvelle.
Charles PEPINSTER (GBEN), Etiennette VELLAS (GREN), Odette BASSIS (GFEN)

 

9.30 – 12.00
Démarche collective multilangues pour tous les participants
Joëlle CORDESSE, Marie-Jeanne FICHOT-VAUSORT, Nadezdha MALJAVINA, Jean-François MANIL, Paula SCHMIDT,    Jacqueline VAHE DESGROUAS et Marie-Jeanne VERBOIS

Apprivoise-moi…Apprivoiser la langue de l’autre comme le Petit Prince, son renard. L’improviser ? S’approvisionner… S’approprier… Se risquer…Se mouiller, dans le grand bain tout de suite. Durant ces Rencontres Internationales, allons-nous pouvoir élaborer ensemble, dans toutes nos langues et avec elles ? 

Le descriptif et son analyse

 

Deux ateliers permettent d’intégrer les participants au gré des arrivées:

A 02
Dividir para comprender et écrire en mathématiques
 – Maryanne GODERNIAUX et Charles PEPINSTER

Lire le descriptif

A 29
Ecrire ou photographier?
 – Michel DUCOM et Secteur poésie – écriture

 

14.00 – 16.30
Démarches et ateliers en langues, musique, écriture, danse, théâtre, arts plastiques, …

 

D 05
L’alphabétisation, un chemin vers les autres
Anita AHUNON-MUNOZ et Secteur alphabétisation – illettrisme

L’atelier “ l’alphabétisation, un chemin vers les autres ” pourrait se nommer “ Approche de la langue ”. Deux pôles incontournables se présentent ; la matérialité des mots et leurs sens.Les personnes en alphabétisation sont dans une attitude de réflexion sur la langue. L’objectif va vers la compréhension sociale de la langue.Les mots ne sont pas des traces noires sur du papier mais de contenants de sensibilité et d’imaginaire.Le but de notre travail est de mettre à jour des pratiques de transmission :

  • – Le rôle moteur des mots
  • – Le rôle des autres
  • – Le rôle de l’animateur

 

D 24
«Je me suis trompé» (ou: une erreur)
Anatol OKOUNEV et Groupe Russe

Qui ne faisait jamais fausse route, on va connaître un plaisir d’une erreur. Qui faisait fausse route, va rappeler les moyens de sortir d’une situation compliquée. Qui fait toujours fausse route, on va élaborer un remède contre les difficultés. Ne vous trompez pas dans votre choix des ateliers.

 

D 34
Cristal de roche
Jean-Louis CORDONNIER et groupe Perpignan

Lire le descriptif

DR 10
Atelier d’écriture « Partir / revenir : chemins de liberté »
Yves BEAL, Frédérique MAIAUX

Lire le descriptif et l'analyse

 

D 39
Biotechnologies
Gérard MEDIONI

Une démarche de construction des savoirs qui pose la question de la responsabilité du citoyen face au progrès. Comment traquer ce qui fait écran à la compréhension des enjeux et à la prise de responsabilité ? Comment passer de l’opinion à une réflexion qui donne capacité à s’engager de façon raisonnée, afin de ne pas laisser les décisions aux mains des seuls experts ? Une démarche, élaborée par le Secteur Langues du GFEN, qui interroge le lien entre science et conscience.  

 

D 45
Marge et Marges
Marie-Jeanne FICHOT, Maryanne GODERNIAUX

Tisser des liens entre ce que l’on voit, ce que l’on cherche, ce qui fait sens pour soi, pour les Autres…sur ce qui est central, aux bords de…, dans les parages de.. l’importance de se faire croiser les idées, les regards, … pour construire… ensemble… autre chose… ce qui réunit vraiment l’Humain. En quoi un langage alimente l’autre traversé tous les deux  par la question du CHOIX – des valeurs qui nous portent… Entrer dans ce qui appelle, recentre, vibre… aller  aussi vers d’autres territoires  pour s’en nourrir et pouvoir faire la part de l’essentiel et l’accessoire… Cet atelier touche bien sûr à la question du rapport aux savoirs: ici en écriture et arts plastiques. Il pointe  ce besoin fondamental de l’Homme de décider de ses propres cheminements dans sa construction de sens et donc  de connaissance  du monde. Socialiser – intégrer – (se) marginaliser : choix? contraintes? libertés? fatalismes? La question est en travail….

(N.B. Michel Simonis co-auteur de cette démarche sera ce jour-là animateur d’une autre démarche sur la peinture sociale…)

 

 

D61
Peinture sociale : Je en jeu, Nous en œuvre.
Isabelle CAPELLEMAN et Michel SIMONIS

Lire le descriptif et l'analyse

 

17.00 – 19.00
Echange et analyses :

Questions posées à l’Éducation Nouvelle à travers les expériences de Marô BARBIERI, Augustin BRUTUS, Boubakar DIALLO, les Groupes Russe et Ukrainien et d’autres personnes ou groupes présents.


Animatrice: Eugénie ELOY

Le compte-rendu

 

20.30 – 23.00
Soirée percussions, danses et chants africains :
Groupe de musiciens-danseurs du Centre d’Accueil de la Croix-Rouge

 

 

 

 

Vendredi 11 juillet

Agir, penser, créer pour se construire solidaires dans les savoirs humains.
Enjeux et défis d’un savoir auto-socio-construit.
Si savoir c’est auto-socio-construire, comment s’élaborent la liberté individuelle, l’autorité, la personne ?
08.45
Amorce de la journée: Paroles d’enfants pour les adultes.
Michel DUCOM et le Groupe Russe

 

9.00 – 12.00
Démarches :

D 07
Le Corbeau
Nikita DMITRIEV, Nataliya LAKOZA, Liliya MIKHAILOVSKA, Odette et Michel NEUMAYER

Une chanson : deux langues, une vingtaine d’imaginaires, des palanquées de mots russes et français. Un défi : co-animer un atelier et tirer parti de nos incompréhensions pour construire ensemble, des manières d’apprivoiser l’inconnu.

Le chemin /
Poussière et brouillard / Froideur. Alerte / Sur les herbes de la steppe ! / Tu ne peux connaître / Ton destin / Tu replies tes ailes / Au milieu de la plaine / Et la route va très vite / S’empoussière S’embrume / Et au dessous d’elle / La terre s’enfume / Terre étrangère / Le tir a retenti fortement / Le corbeau tournoya / Mon ami, dans les herbes, / Mort tu es étendu. (Traduction libre de Nathalie pour Odette et Michel

 

D 16
Les attentes
 Claude LAFITTE

En attendant Godot… Viendra-t-il ? Si j’y crois, peut-être, ou peut-être pas… Que modifient les attentes de la société à l’égard des enfants et de ceux qui les entourent ? On explorera le concept d’attente afin d’ouvrir des pistes de changement. Une “ démarche d’exploration ”, un grand classique du GFEN.

 

D 23
Tchekov : Sortir d’une situation d’impasse. La liberté dans les circonstances de la vie
Ina MOUKHINA

La démarche construit une certaine hiérarchie des valeurs vitales et en même temps, elle prépare des élèves à la récitation pour un examen de fin d’études. L’enjeu principal est éviter des stéréotypes dans l’enseignement. Elle est destinée à des enseignants et des élèves.

 

D 38
¿ Qué podemos hacer ?
Maria-Alice MEDIONI

Lire l'atelier et l'analyse

D 42
La quatrième flèche
 Elise COUPAT et Patrick MOURGUES

La quatrième flèche est une séance pédagogique conçue à partir d’une conférence d’Albert Jacquard. Elle porte sur les déterminants de la condition humaine et son noyau conceptuel repose sur les données de la psychologie sociale des cognitions, ainsi que sur la complexité du cerveau humain, capable de toutes les adaptations !

 

D 58
Du «Moi je» au «Tous ensemble» !
 Jacqueline VAHE-DESGROUAS et Pascal DIARD

Penser des constructions solidaires de savoirs et de pouvoirs, oui mais comment ? A l’articulation du pédagogique, du politique et du philosophique ? Seulement dans des pratiques “de classe” ou/et au cœur des mouvements sociaux ? Du point de vue du sujet singulier ?… oui mais quand penser l’émancipation collective ? Attention !! Démarche en chantier ! Casque de grands penseurs obligatoire ?

 

14.00 – 16.30
Démarches et chantiers …

D 03
A bas les examens, vive le chef d’œuvre pédagogique
Charles PEPINSTER

La description de l'atelier
Productions 1 & Productions 2

D 14
Improvisation poétique orale
Yves BÉAL et Frédérique MAÏAUX

Lire le descriptif et l'analyse.

 

D +
Créer pour vivre
Marô BARBIERI et Colette CHARLET

 

 

D 25
Autoportrait
Nadezdha MALJAVINA et Groupe Russe de l’Education Nouvelle

Personne ne se libère seul, on se libère ensemble. On partage avec d’autres des mots et des phrases, des idées et des sentiments pour se trouver soi-même.

 

C 12
Le premier devoir de Ferdinand 
Léonard GUILLAUME et Jean-François MANIL

Devoir à domicile : regards et perceptions. Ecritures et jeux de rôles pour conscientiser sur l’impact des devoirs à domicile : leur rôle social, les valeurs sous-jacentes

 

BRF
Bureau des Rêves de Formalisation
 Danielle BONNETON, Odette et Michel NEUMAYER

Lire le descriptif et l'analyse

 

17.00 – 19.00
Echange et analyses :
Les propositions de l’Éducation Nouvelle aux interpellations de la veille à travers le vécu de chacun et le savoir construit ensemble à l’intérieur de ces Rencontres. 
Animateur : Michel SIMONIS

 

20.30 – 23.00
Soirée poético-musicale :
Avec tous les participants, leurs instruments de musiques, leurs cahiers de poèmes… 
Animation :  Yves BEAL

 

 

 

 

 

Samedi 12 juillet

Formaliser nos expériences pour s’inventer des possibles.
Enjeux et défis d’un savoir sur nos pratiques et projets.
Si l’analyse des pratiques est essentielle pour l’action, comment théoriser  – et par qui ? – ces savoirs pour les transmettre ?
08.45
Amorce de la journée: Questions des enfants aux professeurs
Michel DUCOM et Groupes Belge, Français et Valdôtain

 

9.00 – 12.00
Démarches :

J 01
Jeu de l’Île  ( !! s’étend sur toute la journée !!)
Claude LAFITTE et Groupe de Pau

Mettre en accord ses principes et ses actes nécessite souvent une attention de tous les instants. Ce Jeu de l’Ile permet d’interroger nos contradictions, celles des autres et s’applique à définir quelques outils mentaux indispensables à toute personne qui veut vraiment transformer quelque chose. Attention ! Ce jeu dure une journée. Si vous ne pouvez le suivre jusqu’à la dernière minute, il ne vous servira à rien, vous le vivrez une autre fois…

 

J 31
Jeu du Riz  ( !! s’étend sur toute la journée !!) – 
Augustin BRUTUS, Colette CHARLET et Marie-Claude CHARPENTIER

Comment interpeler à notre niveau les pouvoirs publics, les instances internationales comme l’OMC, le FMI, le G8 et par quels types d’actions ? Comment développer l’espoir de résistance ?

Ce jeu constitue un excellent prétexte pour faire naître sur différents lieux de formation, une pédagogie de projets coopératifs, pour réfléchir sur des alternatives politiques et économiques à partir d’exemples de réussite et enfin interroger la notion d’interdépendance.

Le descriptif détaillé

 

D 11
L’enfant enquêteur du passé
 – Léonard GUILLAUME et Jean-François MANIL

Lire l'analyse

 

D 18
Inventer des ateliers d’écriture
 – Michel DUCOM et Secteur poésie – écriture

Poser les questions des publics, celles du “tous capables!”, celles des étapes nécessaires pour inventer. Inventer pour de bon des ateliers pour qu’on les anime sur ses propres terrains, confronter ces questions, son expérience naissante ou grandissante à celles d’animateurs du GFEN, interroger les termes inducteurs : conscientisation, invention, imaginaire et symbolique…

 

D 32
Les deux pilotes
 – Jean-Louis CORDONNIER

Le Descriptif 

Les cartes + Les fiches

 

D 46
Apprendre à réfléchir avec la poésie de Joan Brossa
 – Glòria BORDONS et Elisabet COSTA

Cet atelier veut faire connaître la diversité poétique de Joan Brossa (poète catalan qui écrit et dessina des centaines de poèmes littéraires, visuels, objectuels, etc.), réfléchir sur la vie, la poésie, la langue et la société à partir de ces poèmes inquiétants et créer des nouveaux poèmes en imitation de Brossa ou à partir de son oeuvre.

Il y aura une introduction visuelle autour de sa poésie, et après on pourra choisir des propos pour réfléchir, comparer les choses que nous dit le poète avec notre vie et faire des créations collectives. Finalement, on mettra en commun les travaux produits par chaque groupe.

Joan Brossa
 Annexe2
 Annexe 3
 Le descriptif et son analyse

 

14.00 – 16.30
Démarches et chantiers …

J 01+31
Poursuite des jeux de l’Île et du Riz et analyse

Augustin Brutus  & Schema

 

D 15
Sosies : Lycéens adolescents, des apprentissages solidaires
Michel DUCOM

Descriptif 1 et Descriptif 2

 

C 49
Comprendre une langue qui nous est étrangère… ,
Nikita DMITRIEV, Léonard GUILLAUME, Jean-François MANIL

immédiatement suivi de…

Le descriptif

D 13
Miroirs, miroirs… De réflexions en réflexions
Léonard GUILLAUME, Jean-François MANIL

Le descriptif

 

C 47+
C 59
Expériences de réussite, témoignages 
Nataliya LAKOZA & Liliya MIKHAILOVSKA, Riwanon QUERE

Lire l'analyse

 

BRF
Bureau des Rêves de Formalisation
Danielle BONNETON, Odette et Michel NEUMAYER

 

 

17.00 – 19.00
Echange et analyses :
Débat lancé par Michel DUCOM et Bernard DEFRANCE sur les enjeux de la formalisation de nos expériences d’Éducation Nouvelle.

 

20.30 – 23.00
Soirée festive avec…
Ligue d’Improvisation de Namur

 

 

Dimanche 13 juillet

S’émanciper, conscientiser.
Ne plus être parlés par les autres !
Et si l’exclusion était difficile à combattre parce que nous en avions intégré personnellement ses effets ? et s’il était possible que chacun retrouve son pouvoir créatif pour renverser la situation ?

08.45
Amorce de la journée: Paroles d’enfants (sur le rythme scolaire)
 – Etiennette VELLAS et le Groupe Romand

 

9.00 – 12.00
Démarches :

 

D 04
Des écrits émancipateurs
Charles PEPINSTER et le Groupe Belge

Le descriptif

 

D 26
Le Jeu et la Vie
Tatjana KAZACHKOVA et le Groupe Russe

Cette démarche est destinée à des adultes ou à des enfants. Selon les publics auxquels elle s’adresse, elle prend des formes très diversifiées, mais dans tous les cas elle implique la transformation des personnes.

 

D 40
Mahmoud Darwich 
Jacqueline VAHE-DESGROUAS, Pascal DIARD

De Palestine, nous avons entendu une voix vivante et contemporaine d’un poète qui nous a remué, tissant le mythe et l’histoire, le singulier et l’universel, le sujet et l’individu social, transfigurant le quotidien sans le nier.

Contrairement aux habitudes du GFEN, ceci n’est pas un atelier d’écriture… puisque nous lirons beaucoup, ne vous en déplaise !

 

D 43
Atelier Paolo Freire 
Joëlle CORDESSE, Maryvonne MENEZ-HALLEZ, Paula SCHMIDT

Le descriptif

 

D 53
Les «dessous de Clio», affriolants ou affligeants ? 
Michel HUBER

Le descriptif 

 

D 60
1921-2003 : De la Ligue au LIEN, un siècle d’éducation nouvelle
Danielle BONNETON, Andreea CAPITANESCU, Odette & Michel NEUMAYER, Etiennette VELLAS

Le descriptif

 

 

14.00 – 16.30
S’émanciper, conscientiser : comment ? pourquoi ?
Questionnement conduit à partir des propositions croisées de Nico HIRT, Odette BASSIS (et l’expérience du GFEN), Charles PEPINSTER (et l’expérience du GBEN).
Animateur/modérateur : Michel NEUMAYER

 

17.00 – 19.00
Séance de clôture officielle des Rencontres :
Charles PEPINSTER (GBEN) et Etiennette VELLAS (GREN),Odette BASSIS (GFEN)

 

20.30 – 23.00
Soirée conviviale…

 

 

 

Lundi 14 juillet : Journée d’organisation du LIEN

9.00 – 12.30
Groupes de discussion et Assemblée plénière:
Enjeux et défis de l’Éducation Nouvelle au XXIe siècle
Le Bilan
Les perspectives
- Son identité
- Son développement
- Son organisation
- Ses réseaux
Partage des responsabilités

Animation: Groupe Romand et Groupe de pilotage de Paris
Compte-rendu: Etiennette VELLAS

 

14.00 – 16.00
Rangements et fermeture progressive des locaux.

GREN & GBEN