Avec ou sans note… l’évaluation, un indicateur sur la conception du métier


evaluation

Un dossier à lire sur le site du GFEN

« Quel que soit le lieu d’exercice, quel que soit le métier, l’évaluation joue un rôle social de régulation tout comme elle permet au professionnel de rendre compte de son activité dans le domaine qui lui est propre. Dans une société où le savoir se marchandise, on assiste à une inflation de dispositifs visant à :
– vérifier la présence d’attendus plus ou moins explicites mais toujours portés par une échelle de valeurs,
– situer  les individus ou leurs productions par rapport à un niveau
– juger chacun de « la compétence à… ».

Dans notre système éducatif, l’évaluation cristallise toutes les tensions entre les différents acteurs tant l’importance qui est faite d’une sélection par la note, est prégnante dans les représentations des usagers et des professionnels.
Comment peut-il en être autrement lorsque l’enseignant est à la fois le formateur qui transmet les connaissances et capacités associées en s’appuyant sur les programmes d’enseignement, l’évaluateur qui attribue une valeur à la production de l’élève à partir d’attendus plus ou moins explicites, le sélectionneur qui oriente l’élève en fonction des résultats obtenus ?
Comment peut-il en être autrement lorsqu’un même outil de mesure traverse l’évaluation formative, l’évaluation sommative et l’orientation scolaire : la notation chiffrée ? »

Lire la suite…