Mahdia – Les forums / L’écriture tifighnag


Au Forum des langues, Michel Simonis a présenté l’écriture Tifinagh.
Il explique pourquoi. Il donne des pistes pour aller plus loin.

Ecritures

Voilà pourquoi je parle ici de l’écriture tifinagh

Un jour, suite à un atelier que j’avais  animé sur « Signes et calligraphie » dans une rencontre mandala, une participante, Marie-Sophie Koulisher, m’envoie une superbe réalisation dont je vous donne une illustration ci-dessous. Cela m’a fait penser à l’écriture  des Touaregs. Je le lui ai dit.
Ce fut le départ d’une belle recherche en synergie, avec des sources passionnantes sur Internet.
On réfléchit à des démarches en Art plastique et écriture,  et j’en imagine l’intérêt pour un travail en classe sur les différentes écritures (réelles et imaginaires) et les autres cultures (Voir ci-dessous).
Mais les choses vont plus loin, parce que l’écriture Tifinagh, cette écriture des nomades du Sahara, est beaucoup plus riche symboliquement que l’on pensait. Vieille de 3000 ans, c’est une écriture « magique » disent les femmes, une écriture spirituelle, une écriture qui s’écrivait sur le sable et que les femme transmettaient  à leurs enfants, jusqu’au moment où l’écriture arabe prend toute la place et envoie le tifinagh dans les oubliettes.
Le Maroc vient de la réhabiliter dans les écoles – ce qui ne va pas sans risque pour la préservation de la profondeur de cette écriture, d’où pas mal de débats et de combats  –  et elle vient d’être intégrée dans la liste ISO des écritures universellement disponible sur ordinateur. Et si vous voulez télécharger cette police et l’utiliser dans des ateliers de recherche avec les enfants, c’est possible*. A Bruxelles, cela risque d’enchanter les « maroxelois » et  « maroxelloises » (comme s’identifiait une chanteuse et militante marocaine de Bruxelles)…

Michel Simonis

* voir sur mon site : http://www.larcenciel.be/spip.php?article66&lang=fr->http://www.larcenciel.be/spip.php?article66&lang=fr

Voici un extrait d’un superbe texte sur cette écriture. De quoi donner envie de se lancer dans un travail graphique…

Le Tifinagh, l’écriture des touaregs.

Forme d’écriture multi-millinéaire, le Tifinagh est utilisé par les Touaregs pour écrire de courts textes en langue Tamasheq. Cet alphabet est enseigné à l’enfant touareg par sa mère, qui forme les lettres sur le sable.
L’alphabet vocalisé, reconnu par l’Unesco, a été développé par l’Association pour la Promotion des Tifinagh (ATP) basée à Agadez. Cet organisme est l’éditeur de Amanar, un journal écrit en tamasheq avec les lettres tifinagh mais aussi en français. Cette publication est un des rares exemples où le tamasheq est écrit sur papier et pas seulement dans le sable .

« Notre écriture à nous, en Ahaggar est une écriture de nomades parce qu’elle est tout en bâtons qui sont les jambes de tous les troupeaux. Jambes d’hommes, jambes de méhara, de zébus, de gazelles, tout ce qui parcourt le désert, et puis les croix disent si tu vas à droite ou à gauche, et les points, tu vois, il y a beaucoup de points. Ce sont les étoiles pour nous conduire la nuit, parce que nous, les Sahariens, nous ne connaissons que la route, la route qui a pour guide, tour à tour, le soleil puis les étoiles. Et nous partons de notre cœur, et nous tournons autour de lui en cercles de plus en plus grands, pour enlacer les autres cœurs dans un cercle de vie, comme l’horizon autour de ton troupeau et de toi-même. »
Dassine, poétesse targuie

Pour approfondir :
 - Voir l'article  : Pour une sémiologie de l’écriture tifinagh, Par Atanane Aït –oulahyane.

En deux parties, deux documents pdf :
 I – Immanence du tifinagh
 II - Symbolique du tifinagh
Les deux articles sont sur le site internet de l'arc en ciel->http://www.larcenciel.be/spip.php?article66.

Voir aussi
 • http://www.mondeberbere.com/langue/tifinagh/indexc.htm->http://www.mondeberbere.com/langue/tifinagh/indexc.htm
 • http://arehal.blogspot.be/2006/09/tifinagh-ecriture-magique-perptue-par_11.html->http://arehal.blogspot.be/2006/09/tifinagh-ecriture-magique-perptue-par_11.html

 

Construire une démarche ?

  • Objectif :
    – soit une simple mise en jeu de la créativité, pour explorer celle-ci, la réveiller, ou pour le plaisir de créer, et découvrir des dispositifs facilitant la créativité. Dans ce cas, l’écriture des Touaregs est plutôt un simple prétexte.
    – soit une approche de cette langue écrite,
    -* pour la découverte d’une tradition riche qui a des choses à nous dire (rencontre de l’autre, d’une autre culture), ou
    -* pour une découverte de soi, un voyage au cœur de soi, grâce à la richesse et la profondeur de la signification de cette langue.
    Ces directions peuvent aussi se cumuler dans un même atelier : découverte d’une autre culture et découverte de soi par la même occasion, dans une démarche ludique de créativité fertile…
    Quelque soit la durée de l’atelier, la démarche doit permettre une fréquentation de cette écriture et une approche de sa signification, l’expression de cette découverte et de son impact sur soi et sur sa vie personnelle, ou plus précisément sur son rapport à la nature,
    -* dans une perspective de travail sur l’harmonie homme-nature,
    -* éventuellement dans une perspective de santé-harmonie avec l’environnement.
    -* avec le modèle de la simplicité Touareg s’ajoutant aux modèles Navajo, aborigènes et tibétains, par exemple.
On pourrait inclure dans la démarche la fabrication de tampons avec les lettres.
On peut aussi travailler dans le sable (par exemple une mince couche de sable sur un fond de couleur).

Michel Simonis
Gap, le 18 mai 2007


* Voir en particulier http://www.msdk.fr/phototheque/land-art-avec-les-enfants/->http://www.msdk.fr/phototheque/land-art-avec-les-enfants/