(Dial 164) L’Éducation Nouvelle, un espace de création et de solidarité : les groupes haïtien, tunisien, italien et roumain évoquent leur naissance.


L’Éducation Nouvelle, un espace de création et de solidarité : les groupes haïtien, tunisien, italien et roumain évoquent leur naissance. (Dialogue N°164)

Dans cet espace de création d’Éducation Nouvelle qu’est depuis 2001 le LIEN[1], de nouveaux groupes d’Éducation Nouvelle naissent. C’est le cas récemment en Roumanie et en Italie, alors qu’en Haïti et en Tunisie d’autres configurations se développent après diverses scissions.

Dialogue donne la parole ici aux plus récents de nos groupes. Ils nous font entrer dans la complexité pédagogique, historique et politique de leur entreprise, écho des nôtres.

 

Oui, démarrer un groupe, c’est à chaque fois relever des défis puissants, enthousiasmants, mais ce sont aussi des cohérences à rechercher, parfois difficiles ou impossibles à trouver. Ce sont des moments forts de vie, de passions comme de tensions.

 

Quel peut être le rôle du LIEN dans ce contexte ? Avec ses groupes plus anciens, connaissant ces processus similaires de vie en collectif, le LIEN est tout à la fois un catalyseur d’énergie, un instigateur pour oser des utopies nouvelles, un transmetteur de savoirs. Mais le LIEN pratique aussi une manière de veille sur lui-même pour que tout « coup de pouce » donné soit réellement émancipateur, tant est insoutenable l’ambiguité de l’aide ordinaire. Il s’enrichit en retour de nouvelles « théories pratiques » qui émergent et questionnent les siennes.

Quant à l’amitié, celle-ci, on le voit une fois encore, n’est jamais absente et la Rencontre est à chaque fois essentielle !

 

Lire le texte en pdf

[1] Lui-même avait fait sa mue en devenant en 2001 Lien international. On parlait encore de Ligue dans l’entre-deux-guerres. (Voir à ce sujet lelien.org)