Éducation émancipatrice : L’espoir devient nécessité ! 

Raymond Millot  (14 avril 2018) 

 Le projet d’une éducation émancipatrice s’est développé au 19èmesiècle associé, aux luttes  d’un prolétariat durement exploité et aux idées révolutionnaires. Le capitalisme apparaissait comme un système condamné historiquement et qui devrait faire place, dans un avenir proche, à une société socialiste.

1871, la Commune de Paris est écrasée et les tenants d’une éducation émancipatrice sont fusillés, envoyés au bagne ou en Nouvelle Calédonie, comme Louise Michel.… Lire la suite…

AVANT QU’IL SOIT TROP TARD …

 

Deux textes de Raymond Millot 

 1. AVANT QU’IL SOIT TROP TARD (mars 2017)  

« On danse sur un volcan ». 
L’expression a beaucoup servi.

Devant le danger, les peuples préfèrent souvent fermer les yeux. En 1938 une chanson  faisait fureur « Tout va très bien madame la Marquise ».  Les Anciens Combattants, et les Gueules Cassées de la  Grande Guerre  avaient juré « plus jamais ça ! … Lire la suite…

Histoire / mémoire des tziganes

Une expo à voir à Paris
(Musée national de l’immigration – Palais de Porte Dorée –
293, avenue Daumesnil – 75012 Paris
(Transports en commun : En métro : station Porte Dorée (ligne 8) – En bus : 46 – En tramway : ligne T3)

ou à découvrir le site du musée

Photographier les Manouches, les Kalé et les Roms, ceux que les autres, les Gadjé, appellent les Romanichels, les Gitans et les Tsiganes, relève de l’évidence et de l’impossible.… Lire la suite…

Dialogue n° 165
 : Mots détournés / savoirs marchandisés

Pour certains, l’éducation est un marché. Plutôt que de considérer le savoir comme un bien personnel, un instrument de développement de chacun, ils le voient comme une marchandise négociable, utilisable sur le marché de l’emploi notamment.
Une première série d’articles illustrera cette situation.
Des textes s’intéresseront aux détournements de concepts qui contribuent à rendre normale, voire souhaitable cette marchandisation.
Une dernière rubrique donnera à voir les enjeux et les effets de ces glissements de sens dans les pratiques éducatives.… Lire la suite…

Les pédagogues révolutionnaires (Brésil, USA, France)

Freire, hooks, Freinet : les pédagogues révolutionnaires

Un professeur brésilien aux côtés des opprimés, une féministe afro-américaine née dans le Kentucky, un instituteur communiste des Alpes-Maritimes : c’est fort de ce tour d’horizon que l’auteur, professeur des écoles, jure qu’il est possible, oui, d’« enseigner en allumant des feux plutôt qu’en remplissant des vases ».

Par Rachid Zerrouki une info du site Questions de classeLire la suite…

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DU GFEN Les 10-11-12 juillet 2017 (pré-stage le 9) Bédarieux (Hérault)

Contre toute fatalité : l’Éducation Nouvelle, des transformations à portée
de nos mains

Programme / inscription (pdf)

Une révolution de la pensée par l’action

 Plus que jamais nous avons besoin d’Éducation Nouvelle.

L’avenir de la liberté n’est pas le libéralisme, l’émancipation ne se dissout pas dans la qualification, l’égalité des chances n’est pas l’égalité… Contre ces orientations discriminatoires et le monde violent qu’elles promettent, chacun connaît des pratiques solidaires qu’il éprouve quotidiennement sur son terrain.… Lire la suite…

Dialogue n° 164 – Objets disciplinaires / Pensée complexe

Ce numéro de Dialogue visite des questions toujours vives dans notre système éducatif : celles de l’organisation/découpage des connaissances et de leur enseignement, en disciplines « académiques » et ses conséquences.

In-discipliner le réel n’est-ce pas ce qui se joue dans les transversalités/combinaisons disciplinaires ?
Qu’entendre par « pluridisciplinarité »,« interdisciplinarité », « transdisciplinarité » ? C’est aussi la question du lien entre les disciplines, qui est trop souvent laissée à la charge de l’élève avec en négatif, la question de la concertation des enseignants d’un même niveau.… Lire la suite…

Racisme et discrimination : quelles luttes aux frontières de l’école ? – Tables-rondes, ACT-LILAR, 24 et 25 mars 2017, Marseille

Racisme et discrimination : quelles luttes aux frontières de l’école ? – Tables-rondes, ACT-LILAR, 24 et 25 mars 2017, Marseille

Le GFEN Provence y intervient le samedi après-midi.

Entrée libre sur inscription obligatoire auprès d’ACT : 

Par téléphone au 04 91 63 59 88 ou en ligne via ce formulaire

Depuis quelques mois, un collectif composé d’enseignant.e.s, d’acteurs.rices associatifs.ves, d’artistes, de chercheur.e.s et de militant.e.s des quartiers populaires se réunit sur Marseille pour comprendre les enjeux du problème du racisme et des discriminations à l’école.… Lire la suite…